Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Ségolène Royal cède au hobby routier

                                  

Elle est comme son ex. Elle et le courage politique, ça fait deux. Là où elle le rejoint et peut-être même l’égale, c’est dans la fourberie. Le Ministère de l’Ecologie diffusait hier un communiqué qui disait très clairement : « Nous avons décidé, premièrement, de suspendre sine die le dispositif d’écotaxe, deuxièmement de créer un groupe de travail qui se mettra en place la semaine prochaine troisièmement, d’intensifier la recherche de solutions sur la situation économique et sociale globale du secteur pour permettre au transport routier français de conserver ses entreprises et ses emplois. » On apprend quelques heures plus tard que Ségolène Royal envisage finalement de faire payer l’écotaxe par les sociétés d’autoroutes : « La question du payeur usager n’est absolument pas remise en cause, mais doit faire l’objet d’une construction qui prenne en compte les difficultés réelles des entreprises de transport. Les entreprises ont pris connaissance la semaine dernière de la publication des profits des sociétés d’autoroute, et cet élément-là a suscité beaucoup d’interrogations, pour ne pas dire de la colère dans les entreprises qui s’apprêtaient à être taxées. Sur 100 euros de péage payés par l’usager, 22 sont du profit net pour les sociétés d’autoroute qui ont permis la redistribution de 15 milliards de dividendes depuis la privatisation. On comprend que les entreprises de transport routier aient demandé d’abord la mise à plat des flux financiers. » La Ministre de l’Ecologie s’est permise ensuite d’appuyer sur ce petit point détail qui est aussi un marqueur de gauche : « le côté un peu choquant de voir les sociétés d’autoroute en situation de monopole faire autant de profits. » Autrement dit, Ségolène Royal abandonne le principe de l’écotaxe appliquée aux transporteurs mais par le simple système des vases communicants, transfère la charge sur le dos des sociétés d’autoroutes. Sauf que… A votre avis… D’où proviennent les bénéfices engrangés par les sociétés d’autoroute ? Des péages et autres redevances qu’elles perçoivent quotidiennement sur leurs réseaux. Et qui paie tout ça ? Vous, moi et tous ceux qui empruntent ces réseaux qui relient nos grandes villes. Au final, c’est vous, c’est moi, qui allons payer. Et n’allez pas croire naïvement que les sociétés d’autoroutes accepteront de rogner une partie de leurs bénéfices uniquement pour faire plaisir à Madame Royal. Il n’y a qu’elle pour croire que sa décision n’aura aucune conséquence sur le prix facturé du km… Plus facile de s'en prendre à ceux qui ne peuvent pas se défendre plutôt que de traiter le noeud du problème... A savoir le train de vie hallucinant d'un Etat obèse qui n'est près à aucune concession sur la luxure dont il jouit au quotidien...

Voir les commentaires

Rythmes scolaires: 53% des Français opposés à la réforme

            

Plus de la moitié des Français, 53%, sont "opposés" la réforme des rythmes scolaires, selon un sondage BVA.

Interrogés sur la réforme des rythmes scolaires actuellement mise en oeuvre, 53% des sondés se disent y être "opposés" et 45% y être "favorables." 2% ne se prononcent pas, selon le sondage. Parmi les sympathisants de droite, 74% y sont "opposés", 26% y sont "favorables." Parmi les sympathisants de gauche, 72% y sont en revanche "favorables" et 24% "opposés". 4% ne se prononcent pas. La réforme des rythmes scolaires (4,5 jours par semaine au lieu de 4 auparavant), a été mise en place en septembre, pour la rentrée 2013-2014, dans 4.000 communes, sur près de 37.000. Elle a été faite pour alléger le temps scolaire journalier, considéré comme trop lourd quand il n'est réparti que sur quatre jours. Je ne suis pas enseignant encore moins un spécialiste des rythmes scolaires. Je ne prendrais donc pas parti sur les débats qui agitent actuellement le monde enseignant sur ce sujet. Doit-on passer à la semaine des quatre jours et demi ? Doit-on disposer de six semaines de congés estivaux ? Je ne le sais. Mais ce que je sais, c’est trois constatations générationnelles et la réponse à une question d’histoire sociale Lorsque j’étais gamin, j’allais à l’école le samedi matin et le jeudi était jour de repos. Mon père a vu ses vacances d’été commencer le 15 juillet et durer jusqu’au 30 septembre. Mon grand-père racontait qu’il partait en congé scolaire à la fin juillet jusqu'à mi octobre. Alors, à quel moment et pourquoi ces rythmes ont été bouleversés ? Tout simplement avec l’arrivée des congés payés en 1936 et des gens partant en vacances dès le 1er juillet, entrainant des écoles désertés durant la première quinzaine de juillet puis avec le déclin de la paysannerie française qui n’avait plus besoin des enfants pour les moissons de septembre. Donc, au lobby de l’agriculture avant-guerre a succédé le lobby du tourisme. Pourtant, dans mon esprit, aucun et je dis bien « aucun » de ces lobbies n’a le droit à la parole sur les rythmes scolaires. Les rythmes scolaires doivent être établis pour le bien de l’enfant et son épanouissement et non pour remplir le tiroir-caisse d’une quelconque remontée mécanique en hiver ou d’une baraque de glace sur la plage en été. Quand je lis une déclaration d’un responsable local de parents d’élèves brandir comme seul argument d’opposition un argument économique, cela m’énerve. Quand j’entends comme ce matin aux infos télévisés le président de je ne sais quel organisme lié au tourisme s’insurger contre la proposition de Vincent Peillon au prétexte du « manque à gagner » en fin d’été, cela me met vraiment en rogne. Et quand je constate dans la foulée et dans le même reportage, les mêmes arguments sortir de la bouche d’un député, même d’opposition, je crie « halte à la connerie ! ». Doit-on passer à la semaine des quatre jours et demi ? Doit-on disposer de six semaines de congés estivaux ? Je ne le sais. Mais ce que je sais par contre, c’est que jamais un lobby, surtout celui du tourisme, ne devrait dicter ses conditions pour l’éducation, le bien-être et l’épanouissement de nos enfants.

Voir les commentaires

Question génantes

    

Lorsque Marion Maréchal-Le Pen a posé ces questions à l'assemblée la seule réponse de la ministre concernée, Marisole Touraine, a été : Vous êtes là pour inciter à la haine et à la discrimination...

Q U E S T I O N S G E N A N T E S :

1) Où est la justice sociale quand on repousse l'âge légal de la retraite alors que tout étranger de 65 ans n'ayant jamais travaillé ni cotisé en France, a droit à une retraite de 780 euros par mois dès son arrivée ?

2) Où est la justice sociale quand une femme de paysan ayant travaillé 50 ans à la ferme, n'a pas droit à ces 780 euros au prétexte que son mari et elle dépassent le plafond de 1200 euros de minimum vieillesse pour un couple ?

3) Où est la justice sociale quand la sécurité sociale en faillite continue de payer à l'étranger, sans le moindre contrôle, des retraites à d'innombrables centenaires disparus depuis des lustres ?

4) Où est la justice sociale quand l'Aide Médicale d'Etat soigne 220.000 sans papiers chaque année, à raison de 3.500 euros par malade, alors que la sécurité sociale ne dépense « que » 1.600 euros par affilié qui travaille et cotise ?

5) Où est la justice sociale quand des étrangers bénéficient de la CMU et d'une mutuelle gratuite, alors que 5 millions de Français n'ont pas de mutuelle, trop riches pour bénéficier de la mutuelle CMU mais trop pauvres pour s'en payer une ? 30% des Français ont différé leurs soins en 2011 !

6) Où est la justice sociale quand on sait que 10 millions de fausses cartes Vitale sont en circulation et permettent de soigner des milliers d'étrangers sous une fausse identité, au détriment des ayants droit ?

7) Où est la justice sociale quand la France entretient des milliers de polygames, certains d'entre eux percevant plus de 10 000 euros par mois sans travailler, alors que la polygamie est interdite et que nos comptes sociaux sont dans le rouge ?

8) Où est la justice sociale quand une famille nombreuse étrangère est prioritaire pour un logement social, alors qu'un jeune couple français doit attendre sept ou huit ans son premier logement pour avoir un enfant ?

9) Où est la justice sociale quand on sait qu'un million de faux passeports, donnant droit à la manne sociale, sont en circulation sur les sept millions de passeports biométriques soi-disant « infalsifiables » ?

10) Où est la justice sociale quand un Français né à l'étranger doit prouver sa nationalité à l'administration, ce qui se traduit souvent par un véritable parcours du combattant, alors qu'on brade chaque année la nationalité française avec des milliers de mariages blancs ? 11) Où est la justice sociale quand on veut donner le droit de vote aux étrangers, alors que nos élus ont confisqué aux citoyens leur « non » au référendum sur la Constitution européenne et que des millions d'électeurs, de droite ou de gauche, ne sont pas représentés au Parlement ?

12) Où est la justice sociale quand on accueille chaque année plus de 200.000 étrangers non qualifiés, dont notre économie n'a nul besoin, alors que la pauvreté augmente, que nous avons près de 5 millions de sans-emplois et que le chômage atteint déjà 40% chez la population immigrée ?

13) Où est la justice sociale quand le contribuable finance des associations qui ne combattent que le racisme à sens unique alors que le racisme anti-français est systématiquement ignoré et les plaintes classées sans suite ?

14) Où est la justice sociale quand on condamne un journaliste pour avoir énoncé une vérité sur la délinquance étrangère, alors que des rappeurs incitant à la haine ne sont jamais inquiétés au nom de la liberté d'expression ?

15) Où est la justice sociale quand la délinquance explose et que les droits des voyous passent avant ceux des victimes ?

Car si l'intégration a totalement échoué, c'est tout simplement parce que nos dirigeants ont confondu antiracisme et acceptation de l'autre, avec le renoncement à nos valeurs. Il ne fallait rien changer au moule républicain qui a permis depuis des siècles à des millions d'immigrés de devenir des citoyens français. Les règles d'intégration qui ont fait leur preuve avec des générations d'immigrés étaient la force de la République. La faute majeure de nos élus est de les avoir ignorées.

Voir les commentaires

Voulez-vous encore du socialisme ?

                          

Qu’elles sont loin désormais les belles promesses de campagne de celui qui annonçait qu’il allait ré-enchanter le rêve français… Et comme à chaque fois avec un socialiste, ça coince au moment de transformer les espoirs en réalités ! C’est avec stupeur que j’ai pris connaissance dans la semaine des prévisions de croissance de Michel Sapin pour l’année 2014. Initialement François Hollande nous avait promis 2% qui se sont progressivement réduits pour en arriver aujourd’hui à un timide 0,4%... Objectif qui semble de plus en plus difficile à atteindre quand on sait que la croissance française a été nulle sur les premiers mois de l’année ! Niveau déficit public, c’est exactement le même son de cloche. François Hollande nous avait promis qu’il serait à 2,3% du PIB cette année ; finalement il sera à 4,4%. Pire. Le déficit public n’avait pas cessé de se réduire depuis 2011 et brusquement il augmente d’environ 10% sur un an ! Et nous ne sommes pas encore en fin d’année… Tout laisse à penser que nous serons largement au-delà d’ici la parution des chiffres définitifs au printemps prochain ! 

L’échec d’une politique qui ne produit pas de résultats ; ou en tous cas pas de résultats positifs. Il a été demandé aux français aussi bien en 2012 qu’en 2013 des efforts considérables, dont ils pensaient pouvoir en récolter les fruits dès 2014. C’était sans compter sur le potentiel de nuisance à notre économie de notre bien aimé Président.

La fiscalisation des heures supplémentaires, les hausses d’impôts et celle de la TVA au 1er janvier dernier n’auront pas permis de redresser la barre.

Pire. Nous continuons de nous enfoncer. Plutôt que de tailler dans la dépense publique et de mener des réformes structurelles, Bercy opte pour la réduction de nos dépenses publiques. Voilà plusieurs années que nous avons droit au même son de cloche et que cette alternative est présentée comme LA solution miracle. On a vu le résultat. Alors que faire… C’est bien la première fois depuis l’année 2011 que le déficit public repart à la hausse et aucun des contrats, des pactes ou des chocs de « Moi Président » ne portent réellement leurs fruits… Pas étonnant que 62% des français ne soient pas opposés à l’idée de son départ ! Nous ne pouvons par ailleurs pas exclure que l’agence Moodys face le choix d’abaisser la note de la France jeudi prochain… La mise sous tutelle semble de plus en plus proche !

Voir les commentaires

Grace à Hollande le Front National peut prendre le pouvoir.

                    

C’est fait ! Le sondage que tout le monde craignait a été publié !

Le Front national peut gagner au second tour d’une élection présidentielle !

Bon, pas de panique !

Cela ne pourrait arriver que dans le cas où François Hollande serait confronté à Marine Le Pen. Hypothèse que le même sondage écarte, car un socialiste quel qu’il soit serait éliminé dès le premier tour de l’élection. Le premier, Mitterrand, avait utilisé le Front national pour faire perdre la droite républicaine. Rappelez-vous ce fameux « vote des étrangers » qu’il brandissait à l’approche d’élections difficiles pour la gauche. Mais François Mitterrand avait su ne pas aller trop loin. Après la manifestation monstre pour la défense de l’Ecole libre en juin 1984, il avait retiré la loi Savary.

François Hollande, lui, a tout fait pour provoquer le peuple de droite et ainsi faire monter le Front national : ◾Contrairement à François Mitterrand, il a nommé dans son gouvernement des personnalités parmi les plus sectaires : ◾Vincent Peillon à l’Education nationale qui avait écrit dans un livre : « Il faut arracher l’élève à tous les déterminismes : familial, ethnique, social, intellectuel afin de s’appuyer sur la jeunesse pour changer les mentalités ». ◾Najat Vallaud-Belkacem qui a poussé la recherche de l’égalité homme-femme jusqu’à la promotion de la théorie du genre dans les écoles et jusqu’à pénaliser la durée du congé parental des femmes si les hommes ne le partageait pas. ◾Christiane Taubira avec la violation des valeurs les plus profondes des catholiques et l’aggravation du laxisme qui règne dans le monde judiciaire, ◾Cécile Duflot avec son idéologie d’un autre siècle en matière d’immobilier. ◾Il a laissé ces ministres « extrémistes » totalement libres de mettre en place des politiques qui n’étaient pas forcément conformes à ses propres opinions. On sait qu’il n’était pas fanatique du mariage gay et en tout cas opposé à la PMA et la GPA. ◾Contrairement à François Mitterrand, il n’a pas cédé devant les multiples manifestations contre la loi sur la dénaturation du mariage. Il a montré son peu de respect pour la démocratie : ◾En laissant Ayrault imposer au CESE la décision de rejeter la pétition de la Manif pour tous qui avait pourtant recueilli 700 000 signatures en seulement quelques semaines, ◾En refusant d’organiser un référendum sur le mariage gay et le droit à l’enfant qui aurait rendu la parole au peuple et qui aurait mis fin à la polémique, ◾En laissant le gouvernement passer en force au parlement avec le vote final de la loi au Sénat en catimini. En voulant imiter son prédécesseur de gauche à l’Elysée, mais en poussant le bouchon beaucoup trop loin … c’est la gauche qu’il a fait perdre ! Par ailleurs, dans son propre camp, l’hypothèse de l’éclatement du parti socialiste est devenue très crédible. cela pourrait être le seul bienfait qui restera de ce quinquennat : la fin définitive de la gauche plurielle et surtout la fin de la coexistence au sein du PS de courants idéologiquement opposés. Allez François, encore un petit effort ! Laisse Valls appliquer le programme de Nicolas Sarkozy et entraîner l’explosion de cette fallacieuse majorité qui t’a porté au pouvoir ! La France t’en remercie à l’avance !

Voir les commentaires

L'exécutif est vraiment malade

                        

Voilà près de 28 mois que François Hollande a été élu Président de la République par défaut. Entre temps, deux Premiers Ministres se sont succédés, tout comme le nombre de Gouvernements que chacun a composé ; Ayrault 1, Ayrault 2, Valls 1 et aujourd’hui Valls 2. Gouverner un pays s’inscrit sur la durée. Je doute que 4 Gouvernements successifs sur une période relativement courte, et compte tenu de l’inexpérience de chacun des Ministres et Secrétaires d’Etat nommés, aient pu être productifs. J’ignore quelle stratégie se cache exactement derrière ce licenciement collectif annoncé hier matin par Manuel Valls. En 2008 et après 11 années de premier secrétariat, François Hollande avait réussi à diviser le PS comme jamais. Aujourd’hui il récidive après seulement 28 mois de présidence… C’est bien là sa seule réussite ! Reste à savoir jusqu’où tout ça va aller… A tout casser on assistera une nouvelle fois dans la journée à un simple jeu de chaises musicales entre le PS, EELV et le PG… On sait d’ores et déjà que Hamon, Montebourg, Filippetti et probablement Taubira ne seront pas de la partie. Je doute que les Royal, Fabius, Sapin, Belkacem, Le Foll, Le Drian, Cazeneuve et consorts partent. Aurélie Filippetti, désormais ex-Ministre de la Culture, se présente comme non candidate à un poste de Ministre… Sauf qu’être Ministre ne se fait pas sur présentation d’un CV et d’une lettre de motivation. On vous demande certes votre avis, mais vous n’avez la certitude d’être nommé qu’à partir du moment où votre nom est prononcé sur le perron de l’Elysée ! Alors la non candidate… Elle me fait bien rire ! Notons la performance de Benoît Hamon qui, sous l’étiquette de Ministre de l’Education, n’aura jamais connu une seule rentrée scolaire de toute la durée de son titre… Notons encore que de tous les Gouvernements de l’histoire de la Vème République, le Valls 1 est l'un de ceux quia duré le moins longtemps : 4 mois… Du jamais revu depuis les années 1980... Et Pierre Moroy ou encore Michel Rocard ! Notons également la performance de Montebourg qui se sachant démissionné, cherche à faire croire que sa démission est de son propre fait… Profitant au passage pour attaquer violemment la politique du Chef de l’Etat, depuis Bercy et ceci devant les caméras du monde entier ! Je ne sais pas où l’on va mais tout ce que je sais c’est que nous en sommes au 4ème Gouvernement PS en 28 mois et qu’il s’agit déjà du 3ème cette année… Quand le PS aura terminé de régler ses comptes en interne peut-être prendra-t-il un peu le temps de s’occuper des français…

Voir les commentaires

La violence grimpe !!!!

      

Il n’y a pas que pour le taux de chômage et celui de la dette publique que la gauche est douée pour faire exploser les chiffres ; il y a aussi ceux de la violence ! Loin de moi l’idée de m’en réjouir…

Au contraire ! Ceux qui ont passé des années à marteler que les chiffres étaient tronqués sont aujourd’hui les premiers à subir un revers… Grâce à ces chiffres ! Sur la période allant du 1er juin 2013 au 31 mai 2014, les atteintes volontaires à l’intégrité physique ont augmenté de 3,8%, soit 504 081 infractions comptabilisées. Sur le même intervalle, les violences de rues, à l’école ou dans le cadre privé ont augmenté de +16%, morosité ambiante aidant. Les atteintes à l’intégrité physique ont augmenté dans 87 des 96 départements de la métropole. Les violences non crapuleuses sur la voie publique, dans le cadre scolaire ou familial, augmentent de +4,76%, toujours sur 12 mois glissants. Les violences sexuelles ont progressé de +6% en moyenne. (+3% dans les villes et +10% dans les campagnes) Bref…

La politique sécuritaire initiée par cette majorité (laquelle ?) est un fiasco et la morosité ambiante n’arrange rien à la situation. La réforme pénale qui vient d’être votée n’aidera pas non plus. Autant vous dire que ça semble plutôt mal barré pour la suite !

Mais là encore la majorité va nous dire que ça n’est pas de sa faute, que c’était déjà comme ça quand elle est arrivée et j’en passe… Déjà deux ans et demi qu’ils sont là et toujours rien n’est de leur faute ; faudrait peut-être penser un jour à commencer à bosser…

Bref… Le kärcher c’est quand vous voulez. Ceux qui autrefois incarnaient une forme d’élite n’inspirent aujourd’hui que méfiance, quand ça n’est pas carrément le rejet. Il y a visiblement un souci quelque part et ça n’est certainement pas la Justice Bisounours de la Présidence qui inversera la tendance ! Ni la nature des faits divers.

Dans le jugement rendu par le tribunal de Lille il y a un an dans le cadre d’une affaire initialement présumée de racisme anti-blanc, « les magistrats n’ont pas choisi de qualifier les faits avec la circonstance aggravante de l'acte raciste ». Pas étonnant que les français finissent par se faire Justice eux-mêmes et font donc, par effet ricochet, grimper les chiffres du Ministère de l’Intérieur.

Voir les commentaires

Intégralité du jugement du TA sur le site officiel de la Mairie d’Itteville

            

N’hésitez pas Ittevilloises, Ittevillois, informez-vous, allez sur le site officiel de la Mairie d’Itteville, lien ci-joint (http://itteville.fr/elections-municipales-decision-du-tribunal-administratif/) pour prendre connaissance en intégralité du jugement rendu par le Tribunal Administratif de Versailles le 27 juin 2014 concernant l’affaire de protestation électorale dirigée par Mme Blond contre les opérations électorales qui ont eu lieu les 23 et 30 mars 2014 dans notre commune en vue de la désignation des conseillers municipaux et communautaires. Vous pourrez ainsi constater par vous-même la véracité de notre récent article du 8 juillet 2014 : « Interprétation erronée du jugement du TA par Mme Blond » qui met en exergue un démenti formel de la surprenante affirmation mensongère de Mme Blond qui prétendait que le Tribunal lui avait donné raison en reconnaissant les dysfonctionnements des services de la Mairie d’Itteville d’une part et par ailleurs, que l’équipe gagnante était proclamée invalidée et que M. Spada occupait indûment le siège de Maire » (sic). Vous constaterez que ces propos ne figurent pas dans le jugement, qu’aucunes manœuvres frauduleuses n’ont été prouvées et que les conclusions émises par l’avocat de Mme Blond, tendant à déclarer M. Spada inéligible ont été rejetées.

Voir les commentaires

Interprétation erronée du jugement du TA par Madame Blond

                    

Le Tribunal Administratif de Versailles a statué par un jugement en date du 27 juin 2014 dans l’affaire de protestation électorale qui a été enregistrée et présentée par Mme Blond le 02 avril 2014 concernant les élections municipales en vue de la désignation des conseillers municipaux et communautaires des 23 et 30 mars 2014 à Itteville. Ledit tribunal a statué uniquement sur le premier chef de demande : l’annulation des opérations électorales qui se sont déroulées aux dates précitées et a débouté Mme Blond de ses six autres chefs, à savoir : la rectification des résultats du vote, la prononciation de l’inéligibilité de M. Spada, la proclamation comme étant élus des conseillers municipaux et conseillers communautaires issus de sa liste, l’annulation de l’élection de M. Spada comme Maire d’Itteville et celle de ses adjoints ainsi que la mise à la charge de M. Spada aux dépens. Le TA a par ailleurs considéré qu’en raison de la différence des bulletins 1er et 2ème tour, à cause notamment de la fusion avec une autre liste, ne comportant pas les mêmes candidats : « ….que quatre noms de la liste conduite par M. Peyramaure ont ainsi été substitués à ceux de la liste conduite par Mme Blond au premier tour ; qu’il n’est dès lors pas possible de considérer qu’en utilisant les bulletins du premier tour de la liste conduite par Mme Blond, les électeurs ont clairement entendu apporter leur suffrage à la liste du second tour conduite par Mme Blond ». (extrait du jugement du 27.06.14) Il précise également: « que dès lors que les bulletins correspondaient à une liste non candidate, que la réelle volonté des électeurs ne peut être établie et qu’ainsi il ne peut être fait droit à la demande de Mme Blond de voir rectifier les résultats en sa faveur » (extrait du jugement du 27.06.14). Ce qui précède efface les propos tenus dans son article du 06 juillet paru dans son blog « Agir pour Itteville » liés au jugement rendu : « Mais surtout, parce que nous considérons comme valides les 196 bulletins litigieux. Il est évident que les 196 personnes qui ont utilisé ces bulletins avaient fait consciemment le choix de voter pour la liste AGIR et sa tête de liste Elisabeth Blond. Ils sont d’ailleurs nombreux à vouloir en témoigner publiquement. » Mme Blond poursuit dans son article : « Il nous a ainsi donné raison en reconnaissant les "dysfonctionnements" des services de la Mairie d’Itteville. L’équipe municipale proclamée gagnante est invalidée, et A. Spada occupe indûment le siège de Maire (sic). » Cette allégation est fausse, à aucun moment le jugement rendu n’a prononcé de tels écrits, nous en voulons pour preuve, l’extrait cité, ci-après : Sur les conclusions tendant à voir déclarer M. Spada inéligible : 6. Considérant qu’aux termes de l’article L 118-4 du code électoral : « Saisi d’une contestation formée contre l’élection, le juge de l’élection peut déclarer inéligible, pour une durée maximale de trois ans, le candidat qui a accompli des manœuvres frauduleuses ayant eu pour objet ou pour effet de porter atteinte à la sincérité du scrutin… » ; qu’il ne résulte pas de l’instruction que des manœuvres frauduleuses auraient été accomplies, notamment dans la mise à disposition des électeurs des bulletins du premier tour lors des opérations du second tour ; que les conclusions tendant à ce que M. Spada soit déclaré inéligible doivent être rejetées. (extrait du jugement du 27.06.14). Il serait bon que Mme Blond s’attache strictement à ce qui a été réellement statué par le Tribunal Administratif de Versailles, qu’elle sache en comprendre la teneur dans le bon sens du terme et qu’elle en tire les conséquences et les conclusions qui s’imposent de manière correcte.

Voir les commentaires

Hélas!!!!!!!! le chomage va s'aggraver

                  

Rien à faire. Toutes les incantations inventées par la majorité pour en appeler aux Grands Dieux de la croissance et de l’emploi ne produisent toujours aucun effet. Pourtant pour que des effets puissent se faire sentir aujourd’hui, il aurait fallu prendre des initiatives fortes et courageuses pour l’emploi dès l’été 2012. Obnubilée par l’argent des autres et les moyens qu’elle pourrait bien déployer pour s’adonner à un vulgaire saupoudrage clientéliste, la majorité n’a pas trouvé de temps pour s’occuper de la majorité des français. Aujourd’hui nous en payons le prix fort. Le Premier Ministre claironne à qui veut l’entendre, tentant de minimiser cet échec cuisant pour son Président vénéré qui sous peu deviendra aussi le sien, en affirmant que pour que le chômage recule, il faut laisser le temps à sa politique de faire son œuvre. Sauf que sans croissance il est juste impossible que l’économie reparte. Mais ça il oublie de le préciser. Chômage : ça a dérapé sec en mai dernier ! Rien que sur un mois les chiffres du nombre de demandeurs d’emploi de catégorie A progresse de +0,7%, là où celui des catégories A, B et C progresse de +0,66%. Le nombre de radiations des listes de Pôle Emploi reste stable par rapport au mois dernier et il y a un an aux environs de 45 000. Du côté du chômage des jeunes, priorité de campagne de François Hollande, ça dérape sec : + 0,55% sur un mois. Du côté des femmes, autre priorité de campagne de François Hollande, c’est pas mieux : +0,5% sur un mois. Le chômage des plus de 50 ans prend +0,81% rien que sur un mois. Là où les médias affirment que le nombre de chômeurs toutes catégories confondues dépasse pour la première fois le seuil symbolique des 5 millions, je réponds que c’est faux puisque les chiffres de la DARES prouvent que ce seuil a déjà été franchi dès mars 2103 ! On ne peut pas évoquer les chiffres du chômage sans rappeler les perspectives de croissance revues à la baisse par l’INSEE. Si pas de croissance, pas de reprise de l’activité. Logique. Nombre de radiations des listes de Pôle Emploi depuis mai 2012 Nombre de radiations des listes de Pôle Emploi depuis mai 2012 Le plus drôle, ou le pire, c’est que celui qui est responsable de la hausse de près de 17% du chômage de la catégorie A depuis son élection à la présidence de la République est aujourd’hui celui qui vient donner des leçons à l’Allemagne, seul véritable moteur de l’Europe… A quoi pouvons-nous donc nous attendre de positif vu qu’on se traîne ça… Puis bon… Quand vous entendez Michel Sapin dire que pour alléger le code du travail il suffit de l’écrire en plus petit pour qu’il soit moins gros… Là, nous sommes altérés…

        

Voir les commentaires

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 30 40 50 > >>